Incitation et participation aux guerres civiles : ça suffit

BILLET DUR DU PÈRE DENIS

Dans le sillage des USA et à la remorque depuis la réintégration dans l’OTAN, la France multiplie les ingérences avec barbouzes et armée régulière.

Les intérêts géopolitiques, la défense des intérêts de nos multinationales, l’américanisme béat ne datent pas de 2007, mais depuis, c’est du délire.
Les USA ont une grande expérience dans l’organisation des coups d’états. La CIA s’est longtemps fait la main en Amérique latine, c’est moins facile aujourd’hui, même si elle continue son agression indigne contre le peuple Cubain, on peut penser qu’elle a renoncé à organiser de nouvelles tentatives d’assassinat de Castro .Mais il n’est pas souhaitable que la France poursuive avec ces méthodes et serve de supplétif dans des assassinat de tyrans désignés en fonction d’intérêts pas toujours très nobles, et surtout sans jugement.

Cote d’Ivoire, Libye, Afghanistan, et maintenant menaces sur la Syrie et l’Iran !
Combien de victimes civiles, combien de pertes inutiles chez nos soldats ?
Et surtout dans quel but réel et pour quel résultat ?

En ce qui concerne la Syrie, les journalistes, choisissant la posture de « La voix de Juppé », s’en prennent avec violence à la Russie qui refuse le processus d’intervention engagé devant l’ONU, notamment parce qu’elle estime avoir été bernée en Libye. L’un des leurs a été tué en faisant son métier en Syrie, mais par l’opposition sensée vouloir prendre le pouvoir par la voie politique. Je n’ai pas beaucoup entendu la profession sur le fond de l’affaire, et encore moins « Reporter Sans Frontière ». En Libye, à part médecins sans frontière qui se préoccupe du fait que l’on torture et que l’on tue encore dans les prisons du nouveau régime? En Afghanistan, les crimes commis contre les populations civiles sont baptisées « bavures ».

Cable confidentiel extrait Jacques Prévert :
« D’accord votre objection millions vies humaines pas à négliger mais intérêt supérieur prime sur le marché stop
sang versé trésorerie sera toujours très honoré
au cas beaucoup trop d’œufs dans omelette flambée
verser profits et pertes comme par le passé stop ».

On a bien quelques indices sur les buts réels de ces conflits, tous ces pays ont du gaz, du pétrole, des oléoducs, des débouchés pour la circulation du pétrole.

Le Président choisi par « la communauté internationale » de la Cote d’Ivoire, un ancien du FMI est à Paris, il sera reçu à l’Élysée, mais l’important sera sans nul doute sa rencontre avec le MEDEF.
Où en sont nos grandes compagnies pétrolières et autres dans ces pays ?
Elles n’y sont pas pour perdre de l’argent, ni pour payer des impôts en France !

C’est ainsi que le capitalisme est grand

Père Denis