« Couvrez ces riches que je ne saurai voir » (version moderne librement adaptée de Tartuffe)

BILLET DUR DU PÈRE DENIS

Le candidat Président a réagi avec une rare violence à la proposition de François Hollande de créer une nouvelle tranche d’imposition sur le revenu pour les contribuables disposant de plus d’un million d’Euros de revenu annuel.

De telles sommes sont trop abstraites pour le commun des mortels, surréalistes !
Pour comprendre, il vaut mieux prendre un exemple, au hasard j’ai choisi Bernard Arnault, que notre Président a l’avantage de bien connaître. Il était avec Martin Bouygues le témoin de son mariage avec Cécilia. Il avait invité le Ministre de l’intérieur de l’époque au mariage de sa fille Delphine, considérée en 2005 comme le mariage de l’année. Laquelle Delphine a reçu l’ordre du mérite en 2010, et c’est Christian Estrosi, alors Ministre en exercice qui a été chargé d’aller remettre la médaille à domicile.

La fortune de Bernard Arnault est évaluée à 22 Milliard d’euros, et son salaire pour 2011 à 4 millions d’euros hors stock options, actions gratuites, dividendes et avantages annexes. Sur ce qui dépasse le million, soit 3 millions, on ne lui laissera que 750000€.
750 fois le SMIC environ, une vraie misère qui devrait cependant lui permettre d’offrir à ses amis quelques bonnes bouffes dans un restaurant populaire des Champs-Élysées.

Comme tous les bons illusionnistes, média et experts au service du candidat braquent les projecteurs sur quelques sportifs ou artistes sortis du rang à dessein par les exploiteurs pour détourner l’attention et faire rêver les millions de jeunes privés de
Futur.

C’est ainsi que le capitalisme est grand

Père Denis