Antonio Gramsci

«Nous devons empêcher 
ce cerveau de fonctionner 
pendant vingt ans.» Lorsque, 
le 4 juin 1928, le procureur 
fasciste Isgro condamne 
le secrétaire du Parti 
communiste italien (PCI) 
Antonio Gramsci à cette 
peine de prison, il n’imagine 
pas que les œuvres majeures 
du philosophe traverseront 
bien plus de décennies. 
Les thèses que Gramsci 
développe dans ses Cahiers 
de prison sont une somme 
de réflexions novatrices 
sur la politique, la culture 
et l’éducation.

Gramsci

Publicités