Et s’il était temps de faire valser le chouchou de la doite ?

BILLET DUR DU PÈRE DENIS

Il a commencé à sévir et à faire honte à la France dès le mois de Juillet à propos des campements de Roms.

Ses interventions dans les médias avaient des relents du discours de Grenoble de Sarkozy en Juillet 2010.

Certes, il prétendait se couvrir par des décisions de justice, mais chez lui à Evry, il ne l’a pas attendu. Il avait aussi l’aplomb de s’indigner de leurs conditions de vie, de leur état sanitaire par grande chaleur? Mais il envoyait ses forces de police, écraser leur pauvres biens, les jouets des enfants, sans proposer d’autre alternative que de se cacher ailleurs dans des conditions encore pire. Il avait besoin de boucs émissaires, et il savait bien que les Roms avaient déjà fait leurs preuves! On se rappelle qu’il avait alors reçu les encouragements d’Eric CIOTTI de la droite populaire pour cette mesure juste et légitime.

C’est sans doute aussi pour cela qu’à Marseille les autorités ont toléré pour ne pas dire encouragé une milice à faire fuir des Roms en présence de la police qui l’a aussi regardé incendier le reste de leurs pauvres biens. Aucune poursuite, aucune enquête, il n’y a pas eu de mort pour cette fois! Il semble que Valls ait voulu entretenir cette ferveur de la droite et l’élargir au niveau international. L’extradition d’une citoyenne française en Espagne était sans doute pour lui une aubaine, mais dans cette affaire, c’est notre pays qui est sali.

Aurore Martin vivait en France, son pays, sous la menace d’un mandat d’arrêt européen. Militante depuis 2003 à Batasuna mouvement légal en France et qui a des élus.

L’Espagne lui reproche sa participation à des réunions à Pampelune et Salvaterria en 2010, c’est sur cette base que le MAE est obtenu et validé par la Cour d’Appel de Pau, ce qui devrait nous interroger, pour l’Europe, et pour la Cour d’Appel de Pau, le délit d’opinion existe et est passible de poursuites.

Le dossier est tellement indéfendable que Guéant a considéré qu’il valait mieux ignorer Aurore Martin qui ne se cachait pas.

Valls et Taubira affirment qu’elle a été arrêtée par hasard, pour une fois je dirai, comme Auguste Comte que le hasard n’existe pas et que ce n’est que le croisement de deux déterminismes. Mais il y a pire, en quoi y avait-il urgence absolu à l’expulser à peine arrêtée, rien n’empêchait de la garder au frais pour étudier le problème, et à qui fera-t-on croire qu’un procureur est devenu tellement indépendant qu’il ne passe pas un coup de fil sur un coup pareil.

Le plus grave, c’est que notre compatriote a été livrée à Mariano RAJOY dont il faut bien rappeler d’où il vient, intronisé par maria Aznar de l’alliance populaire crée par Manuel Fraga membre du gouvernement qui a fait torturer et exécuter Julian Grimau.

Que vont faire le Président de la République et le Gouvernement pour sortir cette Française du guêpier où ils l’ont envoyé, il y va de l’honneur de notre pays.

On a mis de l’argent dans des banques espagnoles, il y a des intérêts économiques en jeu, tout se négocie quand il y a de l’argent sous la table, on n’a rien à apprendre à notre pouvoir à ce sujet.

C’est ainsi que le capitalisme est grand

Père Denis

Publicités