On ne nous transporte pas, on nous roule (suite sans fin)

BILLET DUR DU PÈRE DENIS

Toujours retraité, et habitant toujours en zone 5 sur la ligne A du RER, il me fallait aller dans un magasin des Arcades à Noisy le Grand en zone 4, acheter un produit que je ne trouvais pas sur place.
Naturellement, j’ai choisi les transports en commun, même si les gestionnaires ont abandonné les saines obligations des services publics.
J’ai pris le RER, pour deux stations, et pour 4,80€ aller et retour!, j’ai même traduit en francs pour mesurer l’ampleur de l’arnaque.
En voiture, il y a 16 kms au plus, aller et retour, je consomme 6 l aux 100kms soit 0,96 l arrondi à 1 litre de diésel, il m’en aurait coûté au plus 1,50€ au lieu de 4,80€ 3 fois moins, et ce n’était pas à l’heure des bouchons.
Cela fait quelques bonnes années que Mr HUCHON promet le tarif unique.
En fait, la liberté constitutionnelle d’aller et venir dépend du lieu de résidence et des ressources du citoyen, les deux conditions sont d’ailleurs redondantes.
Mr Huchon a fait une promesse de Gascon, et à ce propos, il serait sans doute temps de moderniser cette expression datant du XVI ème siècle, on finira par dire faire une promesse de socialiste.
En attendant ce sont toujours les mêmes qui sont mis à contribution, il faut bien financer les banques et rassurer les marchés et les cranes d’œufs de Bruxelles

C’est ainsi que le capitalisme est grand

Père Denis