LE GAZ QUI PUE VISE à DÉTRUIRE LA SYRIE

BILLET DUR DU PÈRE DENIS

Les Dictateurs ne manquent pas dans la région, pourquoi donc le seul qui semble préoccuper les occidentaux et plus particulièrement les USA et leurs alliés est Bachar al Assad ? La question pourrait être posée, au moins par des journalistes, mais il en reste si peu et n’ont que si peu d’endroits où s’exprimer. L’affaire de l’utilisation « d’armes de destruction massive », en l’espèce de gaz Sarin mérite que l’on s’y arrête : le 6 Mai 2013, Mme Carla Del Ponte membre de la Commission d’enquête de l’ONU affirme qu’elle dispose d’indices sérieux et concordants établissant que les rebelles ont utilisés des armes chimiques, du gaz Sarin. Le même jour, le responsable de la commission désavoue cette dernière affirmant qu’il n’y a pas d’éléments suffisants lui permettant de conclure que des armes chimiques ont été utilisées par les parties au conflit. Dans la même période Israël bombarde à trois reprises des objectifs sur le territoire Syrien, dans un silence assourdissant de la communauté internationale et de la presse. Il est vrai qu’Israël estime « le nouveau régime Syrien aura peut être une couleur islamiste ou djihadiste, mais s’il n’est plus l’allié de l’Iran et du Hezbollah, ce sera un développement stratégique très positif pour Israël » Les journalistes du « Monde » présents aux côtés des insurgés pendant cette période affirment détenir les preuves de l’utilisation de ce gaz, la question de savoir par qui, il a été utilisé ne résulte que du témoignage d’une seule partie au conflit, en l’occurrence d’islamistes. Ces journalistes n’ont rien écrit sur ces combattants qui se délectent du coeur de leurs ennemis et diffusent eux mêmes le film de leur festin. Le « Monde » ne fait pas état de l’application de la charia la plus stricte à ALEP, et de l’aide que la Turquie apporte aux nouveaux maîtres de la ville. La France, par la voix de son Ministre des Affaires Étrangères, qui devrait être bien renseigné, nous avons des barbouzes dans le secteur, est aux avant postes dans l’agression contre la Syrie, jusqu’à vouloir être le bras armé d’Israël, de la Turquie, des USA. Parmi les « intérêts français » dans la région, il y a bien sûr TOTAL, on sait que cette multinationale exploite les ressource en gaz du Qatar, cet émirat est le 3ème actionnaire de Total, il est aussi présent dans le capital de Lagardère, Vivendi, Véolia. Tout ce beau monde voudrait un gazoduc reliant le Qatar et la Turquie, mais Assad refuse d’autoriser le passage, il a d’autres intérêts et alliances. Il y a aussi la vente d’armes par Dassault et Lagardère , mais tout cela est-il de nature à sortir le pays du marasme, il est permis d’en douter, mais le gouvernement pourra compter sur une Union Nationale du MEDEF et des Médias qu’il possède. C’est ainsi que le capitalisme est grand Père Denis

C’est ainsi que le capitalisme est grand

Père Denis

Publicités