42 ANS à « CHANGER LA VIE » et « CHANGER DE CAP »

BILLET DUR DU PÈRE DENIS
A la suite du Congrès d’Epinay de 1971 au cours duquel les différentes tendances du PS se sont rassemblées et ont désigné François Mitterrand comme premier secrétaire, les socialistes ont diffusé largement leur programme sous le titre « changer la vie » qu’ils proposaient comme base d’une union de la gauche plus large. Compte tenu des divergences les communistes ont alors diffusé largement leurs propositions sous le titre « changer de cap » C’est sur la base de ces deux textes que les débats sur le terrain et entre les partis ont permis d’aboutir à un programme commun. Dès 1977, les difficultés pour actualiser et chiffrer le programme préludent au tournant de la rigueur de 1983 … …A l’occasion du congrès de la CGT du 13 au 18 Juin 1982 à Lille Pierre Mauroy en présence de Georges Seguy et Henri Krasucki a évoqué la prochaine pause dans les réformes et le tournant de la rigueur, la diplomatie des deux syndicalistes n’a pas évité une bronca au premier ministre dans son fief ! Il faut préciser qu’il subissait les pressions de Jacques Delors au nom du « serpent monétaire Européen qui sifflait alors sur nos têtes, des précieux conseils de Jacques Attali pour qui « la rigueur n’est pas une parenthèse, c’est une politique ». Laurent Fabius était alors Ministre du budget, et lorsque Pierre Mauroy a démissionné, il est devenu le Premier Ministre de l’augmentation du chômage, de la fermeture d’entreprises bien sûr au nom de la compétitivité et de la rentabilité. Les profits d’aujourd’hui sont les emplois de demain, faciliter les licenciements pour permettre l’embauche et faire diminuer le chômage, réduire les dépenses publiques et les aides aux défavorisés présentées comme des abus. Ces recettes ont gavé les riches et affamé les pauvres. Pour briser les résistances un seul remède la répression syndicale,(le cas du postier d’Annecy est révélateur) le refus de l’amnistie des faits commis à l’occasion d’un conflit du travail, alors que les patrons voyous ne sont majoritairement pas poursuivis et lorsqu’ils le sont pas condamnés. On en est à rechercher le gêne de la contestation, et en cas de refus on s’acharne à faire condamner ceux qui refusent de se soumettre (voir ceux de Roanne) C’est la même musique qu’a voulu faire entendre Hollande dans ses vœux avec le pacte proposé au patronat, baisse des charges et moins de contraintes pour gagner la bataille de l’emploi. Les années et les gouvernements passent, le patronat adore le changement dans la continuité, les riches résistent bien à la crise Bettencourt 15ème fortune mondiale, 20% de plus que l’an dernier avec 34Milliard de Dollars, Bernard Arnault 18ème avec 32 milliard de Dollars 10% de plus !
C’est ainsi que le capitalisme est grand

Père Denis

Publicités