La bataille contre la brevetabilité du vivant. Terre Mer Commission agriculture du PCF
Le droit des paysans à utiliser leurs propres semences végétales comme animales vous semble naturel ? Vous n’y êtes pas… Logique de la mondialisation capitaliste oblige, lisez la suite…

« la Confédération paysanne a occupé la nuit dernière le GNIS (Groupement National Interprofessionnel des Semences) pour demander une exception agricole à la loi sur les contrefaçons afin que les paysans ne voient pas leurs récoltes saisies ou détruites à la moindre demande de multinationales. »

Le PCF soutient cette action Dans les luttes comme au Parlement les communistes sont mobilisés et font du droit des paysans à utiliser leurs propres semences végétales comme animales un principe, une des conditions pour promouvoir une agriculture paysanne répondant à la satisfaction des besoins humains.

Avec le Front de Gauche, notre engagement est total dans la bataille contre la brevetabilité du vivant.

Publicités