Quizz Vichy, CNR et Acquis Sociaux

Voici le résultat des quizz/sondages retournés à l’occasion des trois projections/débats « Libération et acquis sociaux issus du CNR »
(18 réponses)

Parmi les acquis que nous devons au Conseil National de la Résistance, pensez-vous qu’ils sont aujourd’hui toujours assurés ?

Sécurité sociale :
La création d’une Sécurité sociale (maladie, chômage, vieillesse, allocations familiales) où « chacun cotise selon ses moyens, chacun reçoit selon ses besoins »
(Doit être défendu : 100%)

 

Retraites par répartition :
Le droit au repos et à finir sa vie dignement grâce à la généralisation du droit à la retraite
(Doit être défendu : 100%)

 
 

 

Réglementation du temps de travail :
Réglementation et réduction du temps de travail par le retour aux 40 heures par semaine obtenues par le Front Populaire de 1936
(Doit être défendu : 78%, N’a plus de sens aujourd’hui : 11%, NSP : 11%)

 

Pouvoir de la finance sur l’économie :
L’indépendance économique vis à vis de la finance par la nationalisation de la Banque de France et de quatre grandes banques de dépôt
(Doit être défendu : 94%, N’a plus de sens aujourd’hui : 6%)

 
Poids de la finance sur les assurances :
L’indépendance vis à vis du profit et de la finance des compagnies d’assurance par la nationalisation des plus grandes d’entre-elles
(Doit être défendu : 100%)

 

Service public de l’énergie :
Souveraineté en matière d’énergie et l’affirmation du service public comme bien commun par la nationalisation de l’électricité et du gaz
(Doit être défendu : 100%)

 
 

Droit du travail :
De nouveaux droits pour les salariés dans leurs entreprises avec la création des comités d’entreprise
(Doit être défendu : 100%)

 

 

Indépendance de la presse :
La liberté de la presse, avec la séparation de la presse et des pouvoirs d’argent
(Doit être défendu : 100%)

 
 


FAITS HISTORIQUES : LE SAVIEZ-VOUS ?

L’Appel du 17 juin du PCF :
« L’Appel du 17 juin » à la résistance contre le fascisme hitlérien a été lancé par le communiste Charles Tillon, la veille de celui du Général De Gaulle

 
 

Répression anti-communiste :
Le parti communiste est interdit dès septembre 1939, ses 317 maires et 2 800 élus sont déchus de leurs mandats, tout comme ses 60 députés dont 44 seront emprisonnés

 
 

Répression anti-syndicale :
Les organisations syndicales sont dissoutes en novembre 1940. Le 5 oct. 1940 sont arrêtés 63 anciens responsables de grands syndicats et fédérations dont la CGT ; certains d’entre-eux feront partie des fusillés de Chateaubriant

 
Vote des pleins pouvoirs à Pétain :
Seuls 80 des 907 parlementaires français ont voté contre la remise des plein pouvoirs à Pétain le 10 juillet 1940

 
 

Rafle du Vel’ d’Hiv :
« La rafle du Vel’ d’Hiv » a été organisée par l’Etat Français qui a mobilisé 7000 policiers et gendarmes : des 13 152 juifs tous déportés à Auschwitz, aucun des 4 115 enfants n’est revenu vivant

 

Front National :
Le « Front National » était un mouvement majeur de la Résistance, créé par le Parti communiste en 1941. A l’opposé donc du parti d’extrême-droite fondé par Le Pen en 1972 sans aucun respect pour l’histoire