Le « front de gauche » grec en passe de remporter les élections

C’était prévisible, Stavros Dimas n’a pas recueilli les 180 voix nécessaires à son élection comme président grec.

Des législatives vont être convoquées, certainement le 25 janvier, et Syriza caracole en tête des sondages.

Le parti de gauche anti-austérité Syriza reste en tête des intentions de vote. Autour de 30 %, il devance la coalition gouvernementale de 5 points environ. Dans une interview accordée au quotidien grec Avgi, traduit par le site syriza-fr.org, Alexis Tsipras se dit prêt, avec le soutien du peuple, à reconstruire le pays. « SYRIZA puise sa force du soutien d’une grande majorité sociale et politique qui lutte pour la dignité et la justice. Sa victoire électorale sera le début d’un grand effort national pour le salut de la société et la reconstruction du pays. Un effort national qui aura cependant un impact international, puisque notre responsabilité nationale est de frayer la voie d’une politique alternative en Europe, en transformant un pays de l’Eurozone en exemple de protection sociale et de croissance. » Lire la suite →

En savoir plus sur Syriza →

Voir également : victoire du « front de gauche » allemand Die Linke en Thuringe →

Voir également : la fulgurante ascension de Podemos en Espagne →

Voir également : le parti communiste japonais triple son score →

Voir également : Le PCF premier parti de gauche français en nombre de militants →

Publicités