1er Tour Départementales 2015

Au plan National
La totalisation des résultats publiés le 23 mars par le ministère de l’Intérieur rend volontairement illisibles les scores des candidates et candidats présenté-e-s et soutenu-e-s par le PCF et le Front de gauche, avec dans de nombreux cantons un large rassemblement de forces de gauche et écologistes.
La réalité de ces totalisations est la suivante : les listes soutenues par notre rassemblement réalisent un score de 9,4 % au niveau national. Le PCF avec le Front de gauche fait plus que résister, il progresse par rapport aux élections départementales de 2008 et 2011. Ces résultats sont un encouragement à poursuivre le travail de rassemblement et d’espoir pour une autre politique à gauche.
L’heure est maintenant au rassemblement le plus large à gauche pour empêcher l’élection de nouveaux élus de droite et d’extrême droite qui ont dans leur viseur les services publics et les politiques de solidarité et de progrès social portés par les départements. La question essentielle, celle qui doit nous mobiliser et nous rassembler jusqu’à dimanche prochain, est le maintien et le renforcement de ces politiques publiques.
Parti communiste français – le 23 mars 2015.

Sur la Seine et Marne
Le département de Seine-et-Marne, dès après le premier tour de scrutin, est déjà assuré de retomber à droite.
C’est un très mauvais coup pour les populations les plus en difficultés au regard des programmes annoncés, tant par l’UMP que par le FN, qui gagne des positions dans ce département.
C’est, de façon prévisible, un triste résultat pour la gauche.
Nous entendons la colère, l’indignation, le dégoût qu’exprime ce vote comme cette abstention massive. Indignation et colère de toutes celles et ceux qui n’arrivent plus à vivre dignement, qui ont le sentiment quotidien d’être pris pour des imbéciles, qui voient les renoncements vis-à-vis des pouvoirs de la finance, des actionnaires du CAC 40, des oukases de l’Union Européenne, les sacrifices qu’on leur demande au nom de l’austérité sans autre résultat que la montée du chômage et de la pauvreté, et qui, désarçonnés, ne savent plus dans quelle direction est l’espoir.
C’est là que se situe la cause de l’échec et pas dans la « division à gauche ».

Sur le canton de Champs Sur Marne
Sur notre canton les deux binômes de candidats qualifiés pour le second tour sont issus l’un du parti socialiste et de la gauche anti austérité, une situation que nous n’avions jamais connue précédemment. Les 2 autres listes UMP et FN n’obtiennent pas 12,5% des inscrits.
… à Champs sur Marne la liste de gauche anti-austérité arrive en tête… à Croissy, Lognes et Noisiel, la progression de notre binôme de rassemblement des forces de gauche anti austérité, est réelle mais cependant insuffisante puisque nous y comptons 2 200 voix de retard sur le Parti Socialiste…

Notre liste se retire sans se rallier… Nous ne donnons pas de consigne de vote.
Les explications
Les résultats du 1er et 2ième tour sur notre canton

Publicités