BILLET DUR DU PÈRE DENIS
URSSAF: DES FRAUDEURS DE BONNE FOI CHEZ LES RICHES
Le 13 Mai 2015, 2 députés: Bernard Gérard élu du Nord UMP et Marc Goua PS élu du Maine et Loire ont présenté un rapport sur l’URSSAF au gouvernement.
L’URSSAF étant chargée du recouvrement des cotisations des employeurs aux régimes de Sécurité Sociale, l’initiative pouvait paraître intéressante, le déficit de l’institution provenant plus de l’insuffisance des recettes que des dépenses.
Le rapport semble avoir surpris et déçu même les naïf ! Ainsi l’Express titre: « les fraudeurs de bonne foi bientôt épargnés par par l’URSSAF »
Cela m’a rappelé la déclaration de Richard Virenque, souvent maillot à pois du meilleur grimpeur dans le Tour de France cycliste, qui avait été déclaré positif à un contrôle anti-dopage et avait déclaré qu’il avait été dopé « a l’insu de son plein gré ».Je ne sais pas si le rapport s’est penché sur le problème de la prescription, dans la fin des années 60, responsable d’un syndicat à Clermont -Ferrand qui couvrait les agents des DRSS(Direction Régionales de Sécurité Sociale), lesquelles exerçaient une tutelle à postériori sur les caisses et l’URSSAF, les camarades m’avaient expliqué comment Michelin était passé maître dans l’art et la manière de jouer de la prescription pour effacer ses dettes tout les deux ans, il suffisait que l’URSSAF n’ai pas engagé de mesure de recouvrement, mieux une simple absence d’observation par un agent lors d’un contrôle.

Il n’est pas précisé non plus si certains n’oublient pas de bonne foi de verser des cotisations de salariés qu’ils ont pourtant retenu sur leur salaire avec ou sans feuille de paie ce qui est constitutif d’un délit d’escroquerie ( je n’ai jamais connu de cas de poursuites engagées, ce sera d’autant plus improbable si la déclaration d’emploi devient une formalité allégée ).

Il est bien plus simple de s’en prendre aux prétendus fraudeurs pauvres, « bénéficiaires du RSA ou de la CMU », le contrôle des comptes bancaires d’une personne dont la rémunération est de moins de cinq cent € ne demande pas des recherches en Suisse ou aux îles Caïman !
Idem pour les chômeurs, il paraît que pôle emploi affecte 200 agents de plus à leur contrôle, dans le même temps, il externalise les aides à la recherche d’emploi!

Entre simplification administrative, pacte de responsabilité et autres engagements de modération des salaires des dirigeants, il n’y a personne pour contrôler, les super riches peuvent dormir tranquille.
C’est ainsi que le capitalisme est grand

Père Denis