Dans le cadre d’un dialogue à plusieurs voix pour un monde en commun à construire… Contribution à un dialogue entre celui qui croyait au ciel et celui qui ni croyait pas, ou la rose et le réséda, suite…
Emancipation pape religion foi croyances dieu Notre univers mental quotidien est sans cesse fracturé par des mots et des images où Dieu est convoqué pour les folies les plus délirantes mais qui, par la vertu de la répétition, revêtent l’apparence sournoise des évidences.
Un jour un chouchou des médias envisage la déportation de cinq millions de musulmans de France, un autre jour c’est au nom de l’Islam que des assassins massacrent les enfants d’une école au Pakistan, un autre encore des élus d’extrême droite interdisent l’ouverture d’une mosquée…
À ceux qui persistent à cultiver le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam d’une façon fanatique ou obscurantiste, comme à ceux qui leur déclarent la guerre avec autant de cécité et d’ignorance, il convient de rappeler quelques pages d’histoire de la pensée.
La suite ici… Jean-Paul Jouary Lundi, 29 Décembre, 2014 Dieu que la guerre est folie

Dieu sans baguette magique Jean-Paul Jouary Jeudi, 13 Novembre, 2014
Extraits :
… En réalité, lorsqu’on observe les termes précis de l’intervention du Pape François, il est évident que celle-ci représente une véritable révolution des rapports entre la doctrine officielle de l’Église catholique et le mouvement des sciences. Pour le comprendre, il faut revenir en arrière…
Que l’on croit ou non en Dieu, le monde est le même pour tous et sa connaissance ne dépend donc en rien d’une croyance religieuse…
…Dieu n’est pas un créateur qui ne cesse de violer ses propres lois de miracle en miracle, ainsi que l’avait dénoncé Spinoza. Il ne « fait pas n’importe quoi », dit le Pape, qui ajoute que Dieu n’est pas « un magicien avec une baguette magique ». Personne avant lui n’avait aussi nettement tracé une ligne de démarcation entre science et religion…
… Cette rupture est de très grande importance, car l’affirmation que le monde et la connaissance sont les mêmes pour tous les humains est la condition d’un véritable dialogue donc de toute avancée humanisante. Or le monde a le plus grand besoin que soient écartés tous les obstacles artificiels au développement d’une action commune pour maîtriser la nature et dépasser tout ce qui dans les sociétés entrave l’épanouissement des personnalités humaines. Lire l’article en intégralité

Jean Ortiz Mardi, 21 Juillet, 2015 Le pape François : un pape révolutionnaire ? Extraits: Le pape jésuite François a réalisé du 5 au 12 juillet en Amérique latine l’un des voyages les plus longs et les plus engagés (22 discours) de son pontificat.
Le pape ne prône certes pas la lutte des classes, il ne pose pas ses questionnements en termes de classe, comme la « théologie de la Libération », mais en termes d’attention prioritaire aux « périphéries du monde », aux plus pauvres, à la justice sociale… Une Eglise pauvre pour les pauvres. Il a accepté, sans s’en offusquer, le crucifix «communiste» que lui a offert le président indien Aymara Evo. Révolutionnaire ou pas le nouveau pape ? La question me paraît annexe. Les analyses et les propos du pape François offrent un terrain de convergences aux luttes et résistances urgentes de « ceux qui croient au ciel », et de « ceux qui n’y croient pas », « pour qu’à la saison nouvelle mûrisse un raisin muscat » (Louis Aragon). La suite ici…