Université. « Choisir entre le chauffage ou des profs »

Adopté mardi soir à l’Assemblée, le budget de l’enseignement supérieur reste largement insuffisant. Quelque 25,6 milliards d’euros dont 65 millions pour financer la création de 1 000 postes, c’est le montant du budget 2016 de l’enseignement supérieur et de la recherche, adopté mardi soir par les députés socialistes (le FG et « Les Républicains » ont voté contre, EELV s’est abstenu).
Une somme très loin des besoins. La rentrée 2016 sera marquée par l’arrivée massive des générations de l’an 2000, soit 50 000 étudiants supplémentaires. Une affluence qui n’en est qu’à ses débuts. 500 000 nouveaux étudiants devraient intégrer l’enseignement supérieur d’ici dix ans. « Sans une augmentation du budget de 1 milliard d’euros tout de suite, l’enseignement supérieur va encore s’appauvrir.
Nous allons être contraints de choisir entre le chauffage et les enseignants », 
déplore Hervé Christofol, 
secrétaire général du Snesup-FSU, principal syndicat d’enseignants-chercheurs. la suite ici