2n tour régionales, l’île-de-France doit résister

Comme beaucoup, les communistes sont inquiets pour l’avenir de notre pays. Le score du FN est une très grave alerte pour notre République. Désormais, la peur, la haine, le racisme… bref les mauvais sentiments sont banalisés.
La situation est grave, elle n’est malheureusement pas surprenante.

On ne combat pas les idées d’extrême droite en allant sur son terrain. La preuve, depuis 20 ans les gouvernements successifs font de la surenchère sécuritaire et les idées de haine continuent de progresser.

On combat ces idées dangereuses en développant des idées généreuses, en ayant des actes qui replacent l’être humain au centre de la société. Solidarité, bonté, ouverture d’esprit… sont des bons sentiments dont la gauche peut être fière … Lire la suite →

Meeting de la gauche et des écologistes rassemblés – Régionale IDF – 9.12.2015
L’appel de Pierre Laurent

Notre bataille pour le second tour :
A l’heure de l’abstention massive nous savons bien que sans ceux qui se sont abstenus, sans la participation d’une majorité de notre peuple nous serons condamné à l’impuissance et à un avenir incertain pour notre pays. Que faire et comment faire ? Telle est la question centrale à laquelle nous devons nous atteler en construisant ces réponses en liaisons étroites avec une majorité de notre peuple… et pas que dans les moments électoraux !
Mais à chaque jour suffit sa peine et chaque chose en son temps, l’heure est à la nécessaire bataille pour le second tour !

Dans les régions : Contrer la politique du FN dans les régions c’est y avoir des relais à l’intérieur afin de faire entendre une autre voix et non de se retirer, sinon a servir à une recomposition politique avec une partie de la droite en vue des présidentielles. Il faut battre le FN partout où il menace et élire un maximum d’élus de gauche anti-austérité.

En Ile De France il serait fou de faire élire Pécresse. En fusionnant avec la liste de Bartelonne nous avons obtenu d’être représentés à la hauteur de notre score de premier tour, de pouvoir porter l’ensemble de notre projet au sein du conseil régional, et d’avoir une autonomie de décision et de vote dans la future assemblée .
Ce qui veut dire que nous ne renonçons pas à la critique de la politique du gouvernement afin de pouvoir porter d’autres propositions.

Quatre points forts du programme de premier tour ont été acté : Création de 10 000 emplois dans les transports, Encadrement des loyers dans toute l’Île-de France dès 2016, Suppression des subventions régionales aux villes qui ont peu de logements sociaux et refusent d’en construire et doublement du Fonds régional de développement de la vie associative sur la mandature.

Dimanche voter pour la liste Bartelone c’est empêcher que la droite dirige l’Ile de France, c’est la possibilité de se donner avec les élus du Front de Gauche des points d’appuis à l’intérieur de l’assemblée régionale : des élus à la fois lanceur d’alerte, porteur de propositions, relais des luttes et aspirations citoyennes.

L’accord sur les places éligibles prévoit 11 élus pour le Front de Gauche en cas de défaite 7 PCF, 2 PG, 1 Ensemble, 1 République et socialisme) et 20 élus Front de Gauche en cas de victoire de la liste Bartelone (12 PCF, 4 PG, 3 Ensemble, 1 République et socialisme).