Goodyear : une justice de classe !

Goodyear une justice au service de la classe des exploiteurs du travail salarié : Deux ans de prison dont neuf mois fermes pour huit anciens salariés de Goodyear dont six sont élus ou adhérents à la CGT !Goodyear
Goodyear il y a 2 ans…
… c’était 1173 suppressions d’emplois et deux fermetures de sites annoncées. Autant de vies en suspens, de femmes et d’hommes qui luttent dans un bassin d’emploi sinistré.
Et aujourd’hui…
… c’est Jean-François Quandalle, trente-trois ans de boîte, syndicaliste, licencié comme ses 143 collègues, condamné à deux ans de prison dont neuf mois ferme pour avoir retenu deux cadres de l’entreprise durant une trentaine d’heures, en 2014, alors que toutes les tentatives des salariés pour sauver leurs emplois avaient échoué.
… c’est sept collègues, dont six eux aussi syndicalistes CGT, condamnés à la même peine par le tribunal correctionnel d’Amiens
… ce sont des poids lourds immatriculés en Pologne qui y stationnent, alignés. Régulièrement, l’un d’entre eux sort de l’usine Goodyear d’Amiens, chargé d’une machine.
… une criminalisation de la résistance ouvrière face aux multinationales qui entrent et sortent de notre pays sans avoir à rendre de compte après avoir profiter de l’argent publique.
… Des salariés auxquels le code du travail n’offre plus aucun levier pour résister à des licenciements massifs qui, sous couvert de compétitivité, ne visent rien d’autre que la maximisation des profits.
Les articles de l’Humanité… c’est ici
La pétition … c’est ici