Le casse du siècle …

Après Sarkozy : Les paradis fiscaux, c’est fini ! Et Hollande : La finance, c’est mon ennemi ! Voici Panama Papers : « le casse du siècle !»
justice fiscale finance paradis fiscaux panama 11,5 millions de documents provenant de l’entreprise panaméenne Mossack Fonseca, spécialisée dans le montage de sociétés offshore pour extraire l’argent à l’imposition ou le blanchir, ont été analysés par des journalistes du monde entier.
Tous les pays sont concernés par la fraude, 214 000 entreprises, plus de 500 banques, des dizaines de personnalités politiques…
Se côtoient dans les « braqueurs », des chefs d’État, des mafieux, des chefs d’entreprises, le Hezbollah, des sportifs, des banquiers, des hommes politiques de droite, du Front national et du parti socialiste… Le Panama, après la Suisse, serait devenu leur nouvelle destination préférée.
Et ces informations ne sont issues que d’un seul des nombreux cabinets qui aident les grandes fortunes à cacher leur argent.

L’évasion fiscale, c’est, pour l’estimation la plus basse, 25 000 milliards d’euros. Soit :15 fois le Produit Intérieur Brut de la France.
D’un autre côté avec le CICE on parle de 40 milliards donné aux entreprises sans contrepartie et qui n’ont crée pratiquement aucun emploi … et avec la loi travail, ce sont les salarié-e-s qu’on veut encore ponctionner.
En 2012, Eric Bocquet, sénateur Pcf du Nord, rapporteur de la commission d’enquête parlementaire sur l’évasion fiscale, ( son interview ) avait estimé cette fraude pour notre pays à un niveau de 60 à 80 milliards.
Il faut se donner des moyens conséquents pour lutter contre le casse du siècle. Imaginons une « COP 21 de la fiscalité ».

Pour récupérer cet argent au services des peuples et de leurs besoins, il faut protéger les lanceurs d’alerte autrement qu’avec des mots creux et mettre en œuvre
les préconisations du rapport de cette commission d’enquête parlementaire qui ont été approuvées par un vote à l’unanimité en 2013… et qui sont restées lettre morte !

Si François Hollande et le gouvernement veulent agir, passer des paroles aux actes, qu’ils retirent le texte patronal sur la loi travail et qu’ils inscrivent en urgence à l’ordre du jour du Parlement la proposition de loi pour lutter contre l’évasion fiscale.

Alors que la France vient de demander la transmission du fichier Panama Papers, nous demandons la plus grande transparence et la protection des lanceurs d’alerte qui n’est toujours pas assurée.

Panama papers : les salarié-e-s sont pressurés par la loi El-Khomri et l’argent coule à flot vers les paradis fiscaux : Les infos sur le site du PCF !

Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot : « Les plus riches veulent détruire la solidarité » Leur interview, c’est ici….

Le tract du PCF a diffuser sur l’évasion fiscale.
C’est ici…

Publicités