CDG Express

Fortement contesté, le projet Charles de Gaulle Express, liaison qui doit relier l’aéroport de Paris-CDG à la capitale, est pourtant sur les rails. Alors qu’une nouvelle enquête publique est ouverte du mercredi 8 juin au 12 juillet…projet Charles de Gaulle Express
La construction de cette ligne dégraderait considérablement la qualité de l’aménagement urbain prévu en Ile de France au Nord de Paris…
Alors que le RER B propose déjà ce parcours, que la ligne 17 du Grand Paris, dont l’enquête publique se termine, le proposera demain, il faudrait en ajouter une couche.
Qui plus est, en empruntant en partie les voies du RER B et de la ligne K du Transilien, déjà saturées, et en réclamant 24 € pour ce service contre les 9,75 € pratiqués aujourd’hui sur la ligne B ! Rappelons qu’à ce jour, 1 RER B sur 2, en direct Paris-CDG, est vide.
Si l’argument du manque de moyens ne cesse d’être avancé lorsqu’il s’agit d’améliorer les conditions de transport sur la ligne du RER B, quand il est question du CDG Express et de ses quelques 1,9 milliard d’€, le discours est tout autre. Les 900 000 voyageurs journaliers du RER B, qui subissent chaque jour la « galère » de cette ligne, rient jaune !Le projet Charles de Gaulle Express l'enquête publique.
Le 2 février 2016, l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routière rappelle que, selon la loi, S.N.C.F. Réseau ne peut financer ce projet, dont la marge opérationnelle est particulièrement faible.
Elle en appelle donc à des financements publics pour financer le C.D.G. Express : comprenez les contribuables d’Ile de France.
Ce projet coûterait plus cher que tous les crédits prévus par le contrat plan Etat/Région pour la modernisation de l’ensemble des lignes RER et du Transilien.
Cette aberration financière témoigne d’un mépris des riverains sur l’ensemble de son tracé comme des Franciliens en général.
Enfin, il est contesté en l’état par l’Autorité environnementale du Conseil général de l’environnement et du développement durable qui la juge non conforme à la réglementation en vigueur.
La pétition à signer.C’est ici.Le tract portant l’appel à renoncer à ce projet. C’est ici.

Publicités