Un fol amusement

Avez vous remarquez la légèreté avec laquelle nombre de journalistes diffusent les mauvaises nouvelles concernant le monde animal, victime de la plus grande extinction depuis des millénaires ?
Dernière en date entendu sur France Inter dans le 7/9 on nous informe que les rennes du Groenland ne trouvent plus assez de lichen à cause du réchauffement climatique, et, selon des mesures récentes, verraient leur poids et leur taille se réduire et aussitôt nous entendons une petite relance écrite en forme de blagounette carambar sur le père Noël qui va avoir du mal à tracter son traîneau.
Sur BFM un autre jour on vous torche une brève sur les giraffes et les éléphants avec un petit sourire en coin le même que pour les sujets cocasses en fin de JT.
En revanche sitôt qu’une banque fait faillite, dès qu’un taux de croissance moins bon que prévu surgit de l’AFP, on est dans le sérieux et le solide pas question de faire un clin d’œil. La disparition des espèces, dans le traitement actuel de l’info peut engendrer une blague un sourire une ironique mise à distance, en revanche l’économie doit être distillée au peuple de façon sérieuse et sentencieuse. Le peuple doit rester consommateur jusqu’au bout… Philippe Torreton  Mercredi, 28 Décembre, 2016 dans l’Humanite.fr
Publicités