Grippe : Etat d’urgence ?

Pourquoi dans un des pays les plus riches de la planète le retour annuel d’une maladie aux conséquences prévisibles désorganise complètement les hôpitaux publics ? N’est-ce pas là le résultat d’une politique libérale contre le service publique !

« Coucou Madame Tourraine, c’est encore moi, c’est l’interne …:) Alors comme ça on se fait un petit plan com’ autour de la grippe ! Mais c’est tous les jours l’état d’urgence à l’hôpital Mme Tourraine ! Allez j’vous raconte ». C’est par ces mots incitatifs que Sabrina Benali a posté jeudi 12 janvier, une vidéo sur sa chaîne Youtube qui fait un carton avec plusieurs millions de vues sur sa page Facebook. Sabrina est urgentiste. Son témoignage issu du terrain ne manque pas de relater des tranches de vécu toutes aussi effarantes les unes que les autres… La suite ici

Reportage. Malgré ses locaux flambant neufs, l’hôpital de cette ville du Val-d’Oise fait partie des 192 établissements « en tension » répertoriés par le ministère. Une surchauffe qui n’a que peu à voir avec la grippe, soulignent ses personnels, mais plus avec un manque patent de lits et de personnel. Aux urgences de Gonesse, un quotidien devenu ingérable. Ce n’est pas sans rappeler la situation de notre hôpital publique de Jossigny… Lire le reportage dansl’Humanité

Grippe : la France a besoin des hôpitaux publics et d’une autre politique de santé !
Une fois de plus, les établissements hospitaliers sont sous tension au moment de l’épidémie de grippe. Il n’est pas possible de fermer impunément des lits, des services, des postes et des hôpitaux de proximité sans entraîner des crises sanitaires, notamment aux niveaux des services des urgences mis dans l’obligation de choisir quel malade soigner en priorité. Le lien vers le site du secteur santé du PCF

Publicités