Retour de week-end

Une victoire de la droite ou de l’extrême droite aux élections de 2017 précipiterait le pays vers plus de misère, d’arbitraire et de division. Nous ne voulons pas de ces années noires pour notre pays. C’est pour éviter ce désastre que nous les communistes, nous voulons lors des élections présidentielle et législatives de mai et juin prochains, faire gagner la gauche : une gauche qui reconstruise une grande politique de justice, d’égalité et de paix. élections présidentielle législatives gauche mélenchon dartigolles

Aujourd’hui, la présence au second tour de l’élection présidentielle d’une candidature porteuse de ces combats et la constitution en juin d’une majorité de gauche et écologiste paraissent à nouveau possibles. C’est ce pourquoi nous nous battons depuis un an : nous n’avons pas présenté de candidat communiste à l’élection présidentielle pour le permettre.

Nous soutenons Jean-Luc Mélenchon, dont le programme est le plus proche du nôtre, avec cet objectif. Voilà pourquoi nous appelons les candidats et les forces de gauche à intensifier leurs discussions jusqu’à conclure ensemble un pacte de majorité pour gouverner la France.

Nous voulons élire en mai un président de gauche, en juin une majorité de députés de gauche à l’Assemblée nationale. Au sein de cette majorité, élire des députés communistes et du Front de gauche bien plus nombreux qu’en 2012.

Nous communistes, nous mettons en débat des propositions fortes pour contribuer à la construction de ce pacte : nous proposons à tous les candidats et toutes les forces de gauche d’en discuter.

Nous proposons que se tienne dans les plus brefs délais une grande rencontre de débat public pour un pacte de majorité à gauche avec les candidats et les forces qui les soutiennent.

Dans le même mouvement, nous proposons à tous les citoyens de multiplier les luttes sociales, les rencontres publiques de terrain, pour faire entendre cette exigence d’union et d’engagement autour d’un pacte capable de changer vraiment la vie.

A l’heure du dépôt des parrainages pour l’élection présidentielle, il faut avancer vite. Nous appelons également tous nos concitoyens à se mêler sans attendre des élections législatives. L’heure est à la mobilisation partout.