Capitalisme : je t’aime moi non plus !

La perception du capitalisme par les Français, dans le contexte de crise amplifiée depuis l’automne 2008, s’appuie d’abord sur un paradoxe majeur. Alors que la crise sociale (et non uniquement financière ou économique) s’amplifie de manière significative, les forces anticapitalistes ne se sont pas imposées.
capital capitalisme enquête qualitative vivavoice Si le Front de gauche a réalisé un beau score (11 %) au premier tour de la présidentielle de 2012, les mouvements politiques ou syndicaux anticapitalistes semblent depuis lors marquer le pas.

Une première hypothèse consiste à penser que le capitalisme est largement accepté au sein de la société française et que les forces anticapitalistes se heurtent à un plafond infranchissable d’adhésion au système économique dominant.

Cette première hypothèse est fausse. Dans l’ensemble des enquêtes d’opinion réalisées au cours des dix dernières années, le capitalisme souffre d’une image négative auprès d’une très large majorité d’interviewés. Alors qu’en est-il ? ? La suite ici …