Droit des femmes : De la dénonciation à l’action …

Les différentes réformes du président Macron, contrairement à ses promesses de campagne, ne favorisent aucunement l’égalité entre les femmes et les hommes.
féministe, droit des femmes
De son discours l’engageant à faire de l’égalité une grande cause du quinquennat, il ne reste que…« paroles, paroles, paroles ».

Quant à la secrétaire d’état, Marlène Schiappa, elle préfère aller sur les plateaux de télévision, voire de théâtre, préférant jouer Les Monologues du vagin avec Roselyne Bachelot et Myriam el Khomri, plutôt que de s’engager à faire voter une loi cadre contre les violences faites aux femmes. pathétique, pour ne pas dire plus !

D’autant que, dans le même temps, elle bride les subventions pour un certain nombre d’associations féministes qui font un formidable travail de terrain. Nous avons d’ailleurs signé un appel en faveur de l’AVFT (Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail).

Et que dire de son projet de loi contre les violences sexuelles et sexistes annoncé comme une réponse forte au mouvement de dénonciation, qui s’est exprimé dans les réseaux sociaux #metoo et #balancetonporc ? Il apparaît totalement en deçà des ambitions affichées.

Cette situation n’est pas pour nous surprendre, tant la politique gouvernementale est violente. Toujours plus de cadeaux aux détenteurs du capital contre les salarié.e.s, les privé.e.s d’emploi, les retraité.e.s, les étudiant.e.s… Heureusement, la résistance s’organise et s’intensifie …