Banlieue, plan Borloo, le 93 : surdité d’état !

Un rapport parlementaire, remis jeudi, déplore le manque de moyens déployés par les pouvoirs publics en Seine-Saint-Denis et leur inadaptation aux besoins des habitants. banlieuen plan Borloo, le 93

« Le moins bien doté des établissements scolaires parisiens est mieux doté que le plus doté des établissements de la Seine-Saint-Denis » quelques articles –>

Àl’Élysée, la « séquence » banlieue semble bel et bien refermée. Emmanuel Macron a jeté le rapport Borloo aux oubliettes. Les quelques mesurettes esquissées lors de son discours à l’Élysée devraient être détaillées au mois de juillet, en pleine période de Coupe du monde et de vacances scolaires. Les banlieues et les grandes cités populaires ne font plus les titres de l’actualité.

C’était compter sans la présentation officielle, hier, d’un rapport parlementaire sur l’évaluation des politiques publiques en Seine-Saint-Denis, coécrit par François Cornut-Gentille, député LR de la Haute-Marne, et son homologue de la République en marche, Rodrigue Kokouendo. Ils dressent un réquisitoire accablant sur l’action menée par l’État dans le département le plus pauvre de l’Hexagone. Et dévoilent surtout la sous-dotation dont souffre le 93. La suite ici