Soutien aux mouvements sociaux au Conseil Municipal de Noisiel

Hier ce lundi 17 décembre 2018 nos interventions en conseil municipal avec une alerte sur les données de l’agglo hébergées sur un serveur aux USA et ci-dessous le texte de notre intervention en regard d’une motion de soutien aux mouvements sociaux.

( Nos autres interventions au Conseil Municipal )

Conseil Municipal Noisiel Nous avons proposé cette motion afin de montrer notre solidarité aux luttes qui se développent.

Refusant l’avenir de bas salaires et de pensions qui est proposé aux salariés et retraités, professions libérales, salariés ubérisés ou indépendants, agriculteur de ce pays, qui n’arrivent plus à vivre correctement de leur travail et dont beaucoup ne font que survivre en travaillant. Alors que de l’autre côté nous sommes dans l’assistance permanente aux grands de ce monde. ISF et cie ! Ce système à bien inventé le ruissellement, mais pas dans le sens que l’on nous a promis !

Les mesures du président de la république ne sont pas à la hauteur des enjeux de régression économique et sociale en cours depuis plusieurs décennies .

4 mesures principalement ont été annoncées par le président de la république lors de son allocution télévisée et qui risque de faire pshitt :

1) Une hausse du SMIC de 100 euros se révélant être une véritable escroquerie …
… escroquerie car ce n’est pas une hausse du SMIC mais une aide sociale, non indexé à l’inflation, que la Caisse d’Allocations Familiales va verser à ceux qui perçoivent le SMIC, et encore c’est sous conditions de ressources du foyer fiscal ( cela inclus l’allocation logement, et la prime de Noêl qui risque de la rendre non éligible pour beaucoup et si votre conjoint gagne un peu plus, vous n’y aurez pas droit ) et il faudra faire des papiers pour la redemander tous les 3 mois … et on parle maintenant d’une augmentation qui serait effective qu’en février mais on ne sait pas trop.

Ajoutons, que les fonctionnaires ne sont pas concernés, alors qu’un très grand nombre d’entre eux perçoivent de très petits salaires entre 1 et 1,5 fois le SMIC.

Ajoutons aussi
que pour l’ensemble des salariés et retraités il n’y aura aucune dynamique associés permettant une hausse des salaires et des pensions.

Pourtant les gilets jaunes, et tous les autres couleurs de gilets, gilets rouge, gilets blanc pour ceux de notre système de soins, et tous les autres, ne demandent pas l’aumône.

Il devient urgent que la richesse crée par le travail revienne pour leur juste part aux salariés … sous formes de salaire net pour leur pouvoir d’achat immédiat … sous formes de salaire brut pour financer notre système de retraites, de santé et d’assurance chômage .

C’est pas compliqué , pas besoin d’inventer une usine à gaz pour augmenter les salaires et les pensions et financer la sécu sauf si on veut faire de l’enfumage !

2 ) La 2 ième mesure
c’est la suppression de l’augmentation de la CSG, qui repassera de 8,3% à 6,60% pour les retraités percevant entre 1 200 et 2 000 euros de retraite. Mesure insuffisante car là aussi c’est le foyer fiscal, et non le revenu individuel de chaque retraité qui sera pris en compte.

Cette mesure ne remet pas en cause la désindexation de l’évolution des pensions sur le coût de la vie . Les retraités vont donc continuer à perdre du pouvoir d’achat, puisque, la revalorisation des pensions sera de 0,3 % en 2019 quand l’inflation devrait encore dépasser les 2 % !

On reprends d’une main ce que l’on redonne de l’autre et c’est toujours l’amputation du pouvoir d’achat !

3) La 3 ième mesure la défiscalisation des heures supplémentaires, est très dangereuse pour l’emploi et l’avenir de notre Sécurité sociale, les droits pour la retraite, l’assurance chômage.

On a pas besoin
d’heures supplémentaires défiscalisées ou non mais d’une véritable rémunération permettant à chacun de pouvoir vivre. Les heures supplémentaires ne sont pas une réponse pour lutter contre le chômage.

4) La 4 ième mesure, une prime de fin d’année qui fait appel à la générosité patronale, ne comporte aucune contrainte.
Voilà bien une mesure très inégalitaire et même risquée
… au regard de son caractère
… au regard des différences de moyens entre les TPE-PME et les grands groupes 
… risquée enfin, car opposables dans les entreprises, aux hausse de salaires .

On voit bien que le compte n’y est pas, et que pour l’essentiel ces mesures seront in fine payées par les Français.es eux-mêmes… Et toujours à travers une fiscalité dont l’injustice n’est pas remise en cause et ou la transition écologique est absente ! … Et tronc commun à toutes ces mesures, elles contribueront à affaiblir encore un peu plus les ressources de notre système de santé et d’assurance chômage ! Quand à l’effort de solidarité, les plus fortunés, en sont exemptés. Le Président de la République maintient son cap : celui de la protection des privilégiés de la fortune.

Pourtant l’argent existe pour une issue positive à cette salutaire colère .

Entre 2009 et 2016, les entreprises du CAC 40 ont versé plus de 407 milliards d’euros sous forme de dividendes à leurs actionnaires, soit les deux tiers de leurs bénéfices, c’est deux fois plus que dans les années 2000 … et deux fois plus que celui de la moyenne des entreprises françaises. En sachant que chaque année cette progression est au alentours de 20 % !

C’est à ce point
que la France est devenue championne du monde en la matière . On a les succès que l’on mérite mais en l’occurrence celui-ci est mortel en ne laissant?que 27,3?% au réinvestissement et 5,3?% aux salariés .

Ne vous y tromper pas ces gens là vivent au crochet de notre société qu’ils ne veulent d’ailleurs plus financer et il est grand temps de les ramener à la raison.

Nous proposons :
… une taxe sur les transactions financières de 0,05 à 1 % qui rapporterait 36 Mds€ ( 200 milliards d’euros pour l’Europe) On en parle … On en parle …
… décréter que l’évasion fiscale qui échappe à l’impôt est un délit et donc de prendre les mesures politiques et administratives qui s’imposent pour récupérer les 60 à 80 Mds€ qui s’envolent chaque année dans les paradisfiscaux … revisiter les 200 Mds€ par an des différentes aides et exemptions dont bénéficient les grandes entreprises, dont 40 Mds€ pour le seul CICE en 2018 et qui verra en 2019 son doublement par une baisse équivalente de leurs cotisations sociales mettant en cause notre modèle social .

Mais si on veut pas se compliquer la vie et aller au plus simple comme nous avons tous reçue la petite lettre de notre cher ministre Mr Gérard Darmanin sur l’impôts à la source pour les revenus concernant le commun des mortels nous proposons que nos députés inscrivent à l’ordre du jour de notre Assemblée Nationale l’impôts à la source sur les multinationales

Nous pensons que cet argent
pourrait être rendu en pouvoir d’achat dans les salaires et pensions
pourrait aider à la transition écologique par un grand programme de réhabilitation du parc public de l’habitat ( les habitants du quartier des 2 Parcs qui vivent la précarité énergétique en savent quelque chose )
pourrait redonner au service public hospitalier les moyens d’assurer ses missions ( le personnel de santé en sait quelque chose … )
pourrait être investit dans les Ehpads publics qui voient leur financement diminué et leur personnel épuisé.

Et oui aussi à des changements institutionnels comme par exemple le référendum d’initiatives populaires qui redonnent plus de pouvoir aux citoyens .
En attendant la commune est là comme institution la plus proche de nos concitoyens et nous les invitons à venir remplir les cahiers de doléances en Mairie pour y marquer leurs avis et propositions.

Et comme disait Jaurès :
La République doit être laïque et sociale mais restera laïque parce qu’elle aura su être sociale. ! Et bien nous y sommes !
Voilà pourquoi nous nous voterons cette motion.

Publicités