Dans quelle situation sommes-nous ?

Extrait du blog de Christian Piquet : Peut-être serait-ce le moment de profiter de moments estivales prospices au ressourcement ( pour ceux qui le peuvent ) et aussi aux mauvais coups pour s’interroger : Dans quelle situation sommes-nous ? Christian Piquet stratégie

Les courants qui, ces dernières semaines, alors que le conflit faisait rage à la SNCF et dans les services publics, s’aventurèrent à imaginer un nouveau printemps des grèves, se sont lourdement trompés d’époque. Non que l’inégalité ne se fût pas, de nos jours, terriblement creusée à mesure que s’installait un nouveau capitalisme, transnationalisé et financiarisé comme jamais. Mais, depuis mai 1968, les cartes ont été rebattues.

Au terme d’une offensive de quelque trente années,
les possédants sont parvenus à enclencher une révolution scientifique et technologique ayant remodelé à leur convenance l’ordre productif planétaire, pulvérisé les structures de classes antérieures, fragmenté le salariat, brisé les grandes concentrations industrielles de l’après-guerre, poussé les feux des logiques de dumping social, généralisé les délocalisations.

La liquidation de droits conquis de haute lutte, la déréglementation de l’économie, la destruction orchestrée de l’État social, la flexibilisation du travail, la multiplication des statuts opposant les travailleurs entre eux, le matraquage idéologique visant à mettre en concurrence les individus sont devenues le quotidien de toutes celles et tous ceux qui n’ont que leur force de travail pour richesse.

Dans le même temps,
alors que le mouvement ouvrier acquittait le prix de ces sévères défaites, les projets qui avaient si durablement donné sens à ses combats ont fini par afficher leurs échecs, voire leurs faillites, se révélant incapable de relever les gageures du nouveau siècle. De force incarnant l’espoir d’émancipation de l’humanité entière, au fil de trop de rendez-vous manqués et de tant de désillusions, la gauche n’a pas su résister à la spirale du déclin, du discrédit, de la division.

Croire, ou pire faire croire,
dans ces conditions, qu’un grand chambardement était à l’ordre du jour sur le court terme s’avérait donc contre-productif, sinon carrément démoralisateur. La tâche nous incombant est plutôt, à la chaleur de chaque confrontation avec l’adversaire, de reconstruire les instruments d’un engagement efficace, de refonder le projet crédible pouvant insuffler de la dynamique à l’action sociale, de porter haut les objectifs politiques à même de changer le rapport des forces. Au service de cette démarche, qui se déploiera nécessairement sur la durée, Mai 68 n’est pas dénué d’enseignements toujours porteurs. Lire la suite

Conseil national des 2 et 3 juin.

Il est des périodes où il faut faire le dos rond, en attendant des jours meilleurs. luttes, mobilisations, congrès, européennes Le mouvement ouvrier, au cours de toutes ses décennies de luttes, n’a pu être, en permanence, à l’o恠ensive.

Vous êtes en 1815, vous êtes en 1815 : qu’y pouvez-vous ? La réaction triomphe, c’est la Terreur blanche, la marée révolutionnaire se retire : l’intelligence doit être mise dans la préservation de ce qui peut l’être et la réparation de ce qui doit advenir, mais certainement pas dans l’o恠ensive immédiate. Nous avons sans doute vécu, en longue durée, une période de cette nature dans les années 1980-1990. Lire la suite

Révolution numérique ( suite … )

Le PCF organise sur les lieux de son siège national, les 9 et 10 mars les 3e États généraux de la Révo­lution numérique sur le thème de «reprenons le pouvoir».
Info et inscription ici ou en cliquant sur l’image. Le programme en fichier pdf c’est ici

révolution numérique

Cet événement, ouvert à toutes et tous, est loin d’être l’affaire des seuls ‘geek’, il concerne tout le monde.

En effet, ‘la révolution numérique’ est partout, dans tout nos actes quotidiens avec l’intelligence artificielle, la collecte et l’exploitation massive des données y compris celle qui nous sont personnelles, l’omniprésence des plateformes, des réseaux et médias sociaux, l’automatisation et la robotisation.

En 2020, au travail comme à la maison ou dans les services publiques, nous serons entourés de 30 milliards d’objets connectés et intelligents qui traiteront en permanence des données nous concernant et qui prendront des décisions impactant notre vie.

Aujourd’hui Google, facebook, amazon en savent plus sur nous que le ministère de l’intérieur, notre employeur, notre médecin et notre psy réunis…. La suite ici

Budget 2018

Le décryptage du budget 208 et les grandes orientations prévues pour les 5 années à venir. En 2 mots … Nos députés présentent leur contre-budget
Extraits :
Budget2018 finances Les couches populaires vont ainsi subir une hausse de leurs prélèvements fiscaux de 1,2 Milliards d’€ au titre de l’augmentation des taxes indirectes sur la conso. S’ajoutent la hausse de la CSG et la baisse des l’APL. Elles subiront le rationnement supplémentaire des services publics et de l’assurance maladie conséquence de la réduction de la dépenses publique dont 3 milliards pour les collectivités territoriales, 7 milliards pour le budget de l’Etat et 5 milliards pour celui de la protection sociale.

Par contre pour les détenteurs de capitaux et les entreprises c’est Byzance ! Les premiers bénéficieront d’une aubaine fiscale de 5,5 milliards d’€. D’une part au titre de la baisse/suppression de l’ISF, symbole de l’option «pro-finance» de ce gouvernement qui supprime ainsi toute imposition des actifs financiers pour ne conserver qu’un impôt sur la fortune immobilière. De l’autre du prélèvement fiscal unique qui soumet à un taux unique de 30% l’ensemble des revenus du capital des ménages. Les secondes verront leur contribution fiscale baisser de 5,9 milliards, réduction de l’IS montée en charge du CICE.

Mais l’entreprise de casse de notre modèle social trouve sa quintessence dans la transformation en profondeur de la structure des prélèvements fiscaux et sociaux avec pour cibles prioritaires la protection sociale et les collectivités territoriales.

La Lettre de nos parlementaires : un autre budget est possible Le fichier pdf ici
Où va l’argent de l’Etat ? Visualisez en un coup d’œil le budget 2018 : Les décodeurs

Inventons le Grand Paris populaire

Désormais, plus personne ne conteste le fait métropolitain.grand Paris rencontre NIEMEYER Mais qu’entend-on par métropole ? Ateliers : Comprendre la métropole et le droit à la métropole

L’institution version MAPTAM, les grandes intercommunalités comme Lille, Lyon ou Marseille ? Ou encore l’immense territoire urbain, dense, cosmopolite et connecté au monde ?

Métropole mondiale, le Grand Paris produit 30% de la richesse nationale sur une surface de 1/1000e de la France. Son impact est tel sur tout le pays que l’on pourrait paraphraser :
Dis-moi quel est le Grand Paris tu fais, je te dirai quelle France tu veux !

Salade, tomate, union

L’union est un combat union pcf fi européenne élection europe

Ce texte détaille et complète la brève intervention de Nicolas Lambert hier au conseil départemental du PCF77. Il y parle des prochaines élections européennes de 2019 et défends l’idée d’une liste communiste autonome.

Il me parait intéressant comme débrief de la séquence précédente et sur la préparation des élections européennes !

bilan 2017 voeux 2018 Avant de tourner la page de 2017….
Erdogan à Paris : Une provocation et un outrage (PCF)
Voeux Macron : Le grand décalage (tweet Pierre Laurent)
Don du sang pour les HSH : Le PCF dit NON à une discrimination d’Etat
Pour le macronisme, le chômeur est un suspect qui doit être étroitement surveillé
Palestine : Pour un large mouvement de solidarité
Priorité santé sur RFI : Interview Audio du professeur Grimaldi sur la politique de santé

Pierre Laurent sur LCP

Macron c’est une politique de droite et de droite … avec un discours qui ne corresponds absolument pas à la réalité de sa politique .macron pierre laurent lcp
La droite quand à elle en rajoutant encore dans l’antisocial et les cadeaux aux actionnaires …

Bradage de notre outil industriel, remise en cause de la télévision publique, réformes de nos institutions dans un sens encore plus technocratique et présidentiel en éloignant encore plus les centre de décisions des citoyens.

  • Une interview très instructive de notre camarade Pierre Laurent sur LCP !
  • Vous avez-dit populisme(s)

    On parle de populisme mais en fait de quoi parle-t-on ? La France Insoumise en fait un axe stratégique. Mais il n’y pas qu’un seul populisme revendiqué. l’extrême-droite à aussi le sien. A chacun son populisme ? Comme en général pour comprendre et avancé dans une réflexion il vaut mieux débattre, voici un entretien avec Guillaume Roubaud-Quashie au média ‘Le vent se lève’
    Guillaume Roubaud-Quashie populisme stratégie idéologie
    Directeur de la revue Cause Commune, Guillaume Roubaud-Quashie est membre de la direction du PCF. A ce titre, il a dirigé l’organisation de la dernière université d’été du parti, lors de laquelle le populisme est entré au coeur des débats.

    Le populisme fleurit là où on masque la lutte des classes

    Les communistes ont mieux a proposer !

    Casse sociale et économique de Macron : Les communistes ont mieux a proposer !

    Les communistes engagent aujourd’hui une campagne nationale pour un nouveau progrès social pour la France. Nous appelons les Françaises et les Français, à investir le mouvement social, à s’organiser, à participer aux prochaines journées d’action et à construire ensemble l’alternative sociale à la politique d’Emmanuel Macron.
    projet communiste loi travail xxl social
    Des cahiers du progrès social seront édités pour soumettre à nos concitoyen·ne·s nos propositions et recueillir les leurs. Dans tous les départements, des espaces de débats (réunions publiques, ateliers de travail…) Des cahiers seront mis à leur disposition pour définir ensemble les initiatives à prendre (pétitions, rassemblements, actions de solidarité…) pour construire cette alternative. Le tract c’est ici

    Nos parlementaires seront associés pour travailler aux changements nécessaires dans la loi. Le samedi 3 février prochain, nous proposons une première étape nationale de cette campagne à tous les Français·es et à toutes les forces qui partagent cette démarche par la tenue d’états généraux du progrès social.

    Pour gagner des avancées, nous avons besoin d’une démarche collective qui construise de l’unité politique. Les états généraux débattront des mesures indispensables à une révolution sociale et décideront des formes d’une mobilisation populaire nationale pour la porter. Préparation des États généraux le 3 février à Paris –Mode d’emploi

    Pierre Laurent « J’appelle à une rentrée de combat »

    Au coeur de l’Université d’été du PCF qui s’est tenue à Angers ce week-end, l’intervention du Secrétaire national du PCF était très attendue.
     Université été PCF
    Entre riposte au projet politique de Macron, préparation de la Fête de l’Humanité, et ouverture d’un chantier de transformation des pratiques, le menu de rentrée apparaît copieux.

    Entretien. Lire aussi : le discours de Pierre Laurent aux universités d’été du PCF.

    De la nécessité de parler vrai …

    Comme la campagne électorale nous a pris une bonne partie de ce temps nécessaire dû à la réflexion, voici venu avec le temps des résistances celui de l’analyse : De Christian Piquet co-fondateur du Front De Gauche en 2012 candidat sur la 10e circonscription de la Haute-Garonne. Les 2 articles en fichier PDF. C’est ici.

    Macron : Un césarisme au service de la finance

    Et si M. Macron, dont l’aventure personnelle fascine tant les commentateurs, n’était au fond, banalement, que la dernière des incarnations de cette contre-révolution libérale sous laquelle nous vivons depuis quelques décennies ? La suite ici

    À quoi sert Jean-Luc Mélenchon ?

    Il n’est guère aisé, lorsque l’on bat campagne sur le terrain, comme je le fais pour ces élections législatives dans la 10° circonscription de la Haute-Garonne, d’entretenir le fil d’un blog de réflexion politique. Je m’y attelle cependant, alors que les deux semaines à venir vont déterminer ce que sera la configuration du pays pour des années, et parce que je ne cesse de rencontrer le désabusement, pour ne pas dire le grand désarroi, d’électeurs de gauche devant une situation confinant à l’absurde. Lire la suite

    L’été ça n’est pas fait pour casser le Code du travail

    La campagne du PCF « L’été ça n’est pas fait pour casser le Code du travail. Non aux ordonnances Macron »

    Avec la nouvelle réforme du code du travail que veut imposer Emmanuel Macron, nous sommes devant un choix de société: ou l’asservissement au travail et à la précarité à vie, ou une vie digne faite d’un travail reconnu, correctement payé avec un bon salaire, permettant le droit au repos pour tous.

    casse du travail loi macron et elkhomeri

    Nos candidat-es aux élections législatives sont mobilisés pour défendre et promouvoir les droits de tous les salarié-es. Ils refuseront de céder leur pouvoir au Président pour qu’il mette en œuvre son projet dangereux par ordonnances ! : « L’Été, ça n’est pas fait pour casser le code du travail ! Non aux ordonnances Macron ».

    L’objectif d’Emmanuel Macron est d’amplifier la casse du Code du travail pour répondre aux exigences du MEDEF.

    L’idée principale est toujours la même : le travail est un coût à réduire, non pour relancer l’économie comme il le prétend, mais en réalité pour augmenter la rentabilité des actionnaires, ce qui produira tout l’inverse d’une relance en aggravant la crise économique et financière. Lire la suite

    Présentation des candidat(e)s …

    Passage dans l’Actualité de Canal Coquelicot77 – 7’Actu du 27 mars 2017législatives 2017 candidatLes élu(e)s communistes amplifieront avec vous, quelque soit le résultat du 2etour des élections présidentielles 2017, leur combat en faveur du pouvoir d’achat, du logement social, de la santé, de l’éducation, des jeunes mais aussi de l’écologie et de l’emploi. Lire la suite

    Conférence de presse de Pierre Laurent

    Conférence de presse de Pierre Laurent/ Elections législatives Paris – 22 mai 2017
    Le 19 mai s’est donc clos officiellement le dépôt des candidatures aux élections législativ. 524 candidatures seront donc présentées ou soutenues par le PCF-Front de gauche en métropole, comprenant 452 candidatures à parité présentées par notre formation et 72 soutiens.

    Pierre Laurent secrétaire national du PCF Conférence de presse/ Élections législatives Paris – 22 mai 2017

    524 candidatures présentées pour porter la voix des électrices et des électeurs de gauche qui ne veulent pas laisser les mains libres à Emmanuel Macron, à son premier ministre Edouard Philippe, et à la droite, qui veulent pousser plus loin les logiques libérales des deux quinquennats précédents.

    524 candidatures pour porter la voix des femmes et des hommes qui ont voté Jean-Luc Mélenchon, qui ont voté Benoît Hamon, qui ont voté Philippe Poutou ou Nathalie Arthaud, et qui veulent demain des députés communistes, Front de gauche, de gauche qui défendront le monde du travail, qui travailleront sans relâche à unir les forces populaires face aux forces coalisées du libéralisme, qui seront des remparts intraitables face au Front national. Lire la suite