Qu’est-ce que le macronisme ?

Peut-être n’est-il pas inutile de se donner un peu de recul en publiant ici des extraits de la table ronde organisée à l’Agora de la Fête de l’Humanité de septembre 2017 sur ce sujet.
macronRappel des faits. De la « modernité » du candidat Macron à la violence autoritaire des premières mesures du quinquennat, comment qualifier le projet et la pratique du pouvoir macroniste ? Quelles sont les fragilités à exploiter ?
Avec les contributions de Pierre Serna, directeur de l’Institut d’histoire de la Révolution française, Jérôme Sainte-Marie, politologue, président de PollingVox et André Chassaigne, député communiste, président du groupe GDR à l’Assemblée nationale. Cliquer sur l’image !

Publicités

Ruedevalois papers…

Dans la loi de finance 2018 le projet du bradage du ministère de la culture.culture budget 2018

Une déclaration du PCF en réaction aux très graves préconisations d’un rapport du ministère de la Culture qui a circulé récemment

Ce rapport, qui aurait dû rester confidentiel, traduit une ambition libérale et technocratique de grande envergure.S’il devait être suivi d’effets, il amènerait les politiques culturelles publiques à une régression sans précédent.

Il s’agit là rien moins que du dépeçage organisé du service public de la culture.

Vous avez-dit populisme(s)

On parle de populisme mais en fait de quoi parle-t-on ? La France Insoumise en fait un axe stratégique. Mais il n’y pas qu’un seul populisme revendiqué. l’extrême-droite à aussi le sien. A chacun son populisme ? Comme en général pour comprendre et avancé dans une réflexion il vaut mieux débattre, voici un entretien avec Guillaume Roubaud-Quashie au média ‘Le vent se lève’
Guillaume Roubaud-Quashie populisme stratégie idéologie
Directeur de la revue Cause Commune, Guillaume Roubaud-Quashie est membre de la direction du PCF. A ce titre, il a dirigé l’organisation de la dernière université d’été du parti, lors de laquelle le populisme est entré au coeur des débats.

Le populisme fleurit là où on masque la lutte des classes

Il faut désobéir par souci de soi…

Il faut désobéir par souci de soi… Dans un essai profond et salutaire ( Désobéir, Albin Michel), le philosophe Frédéric Gros, professeur de pensée politique à l’Institut d’études politiques de Paris et spécialiste de l’œuvre de Michel Foucault, interroge les raisons et les racines de la désobéissance. idée philosophie Frédéric Gros liberté

On ne cesse de répéter comme une évidence que la liberté serait l’objet de notre volonté la plus forte, que tout notre dignité s’y résume.

Mais est-ce que précisément elle ne fait pas peur cette liberté , est-ce qu’elle ne constitue pas pour chacun un vertige insoutenable, un insupportable fardeau ?

De la nécessité de parler vrai …

Comme la campagne électorale nous a pris une bonne partie de ce temps nécessaire dû à la réflexion, voici venu avec le temps des résistances celui de l’analyse : De Christian Piquet co-fondateur du Front De Gauche en 2012 candidat sur la 10e circonscription de la Haute-Garonne. Les 2 articles en fichier PDF. C’est ici.

Macron : Un césarisme au service de la finance

Et si M. Macron, dont l’aventure personnelle fascine tant les commentateurs, n’était au fond, banalement, que la dernière des incarnations de cette contre-révolution libérale sous laquelle nous vivons depuis quelques décennies ? La suite ici

À quoi sert Jean-Luc Mélenchon ?

Il n’est guère aisé, lorsque l’on bat campagne sur le terrain, comme je le fais pour ces élections législatives dans la 10° circonscription de la Haute-Garonne, d’entretenir le fil d’un blog de réflexion politique. Je m’y attelle cependant, alors que les deux semaines à venir vont déterminer ce que sera la configuration du pays pour des années, et parce que je ne cesse de rencontrer le désabusement, pour ne pas dire le grand désarroi, d’électeurs de gauche devant une situation confinant à l’absurde. Lire la suite

Dialogue de sourds …

Dialogue de sourds entre un communiste et une insoumise : le 15 mai 2017 Par cartographe encarté Blog : Chroniques d’un cartographe encarté sur Mediapart

Ce billet relate un échange informel (sur facebook) entre un communiste (moi même) et une militante insoumise très active sur les réseaux sociaux. Ce dialogue n’engage que nous deux mais me semble révélateur des difficultés que rencontrent nos deux organisations à s’entendre pour les législatives. Je le publie ci-dessous avec son accord.

fi france insoumise

Un communiste (moi) : Moi je crois que pour gagner, toutes les forces à la gauche du PS doivent se coaliser. Car si nous arrivons au pouvoir, nous serons ensemble dans la majorité et ensemble au gouvernement. Bref, s’affronter est absurde. Mais force de nous taper dessus, le sillon de la division de creuse.

Une insoumise : Tant que la PCF n’aura pas théorisé sa rupture totale avec le PS (pseudo-frondeurs inclus) rien ne sera possible.

La suite ici           ou voir aussi un article et des débats sur le site du -grandsoir-

Un avenir possible à refuser …

Avec l’accession au second tour de la candidate du FN, les réactionnaires de tous poils se croient tout permis !
Communiqué du groupe FDG Ile De France :
Affichage sauvage anti-IVG, les loups sont entrés dans le métro !

Ce matin, les services de la RATP et les usagers du métro ont constaté la présence d’affiches anti-IVG en lieu et place des encarts publicitaires présents dans les rames. Elles auraient été apposées dans la nuit par le groupe anti-IVG « Les Survivants »

Pour Céline Malaisé, présidente du groupe Front de gauche : « Avec l’accession au second tour de la candidate du FN, les réactionnaires de tous poils se croient tout permis.

Nous demandons à Valérie Pécresse, présidente de Région et du STIF, de condamner fermement ces agissements qui relèvent en même temps du vandalisme et de l’atteinte aux droits fondamentaux. L’annonce par la RATP d’un dépôt de plainte va dans le bon sens. »

Le groupe Front de gauche affirme son entière solidarité avec les Franciliennes, et continuera à défendre, sans conditions et avec tous les progressistes, le droit fondamental des femmes à disposer de leur corps.

Attentat terroriste

Communiqué du PCF : Le Peuple de France ne doit pas se laisser entraîner dans la haine et le repli

L’attentat terroriste sur les Champs Élysées est un acte grave, inqualifiable. Au nom du Parti communiste français, je veux rendre hommage au sang-froid des policiers. Nous avons une pensée émue pour toutes les victimes. Nous nous inclinons respectueusement sur la dépouille du policier mort parce que policier. Nous présentons à sa famille, ses proches, ses collègues nos sincères condoléances.

Les communistes français s’associeront à tous les hommages qui lui seront rendus à travers le pays. Ils assurent de leur soutien les forces de sécurité appelées à garantir le bon déroulement du vote démocratique des français.

Le peuple de France ne doit pas se laisser entraîner dans la haine et le repli. En votant massivement dimanche, nous ferons acte de résistance contre la barbarie.

Pierre Laurent, le 21 avril 2017

Pour une révolution féministe

Le 4 mars, des communistes et des féministes de toute la France se sont retrouvé-e-s pour mettre la révolution féministe à l’ordre du jour. Dans tous les domaines de la vie, il s’est agi d’échanger, de proposer, d’élaborer ce qui nous permettra, demain, de transformer la société. La grande diversité des intervenantes, l’implication de la jeunesse avec les étudiant-e-s communistes, le large spectre des thèmes abordés, dans les ateliers en petits groupes ou en plénière, la mise en commun de tous les combats dans lesquels nous sommes engagé-e-s, droit des femmes féministe ont permis à chacune et à chacun de rentrer chez soi avec des idées et des outils pour mener le combat.

Il nous appartient maintenant de prolonger, ici et partout, l’énergie que la convention a fait naître, notamment dans nos départements et d’œuvrer, demain, à mettre les fruits de ce travail au cœur d’une grande campagne féministe du PCf : la révolution féministe est la clé de toutes les révolutions, et c’est sans doute l’idée qui ressort de manière saillante de tous ces échanges et de tous ces moments de partage. Aux travaux pratiques à présent !

Le collectif du droit des femmes Nous présidentes Et celui contre l’extrême-droite

Chaque jour dans l’Huma les Portraits …

Chaque jour dans l’Humanité les Portraits d’en France, qui exprime en mots et entraits les rêves et les aspirations des gens de Clamecy, recueillis par le dessinateur Edmond Baudoin.bande dessinée Edmond Baudoin Portraits Clamecy Entre un livre avec le mathématicien Cédric Villani, un voyage en Chine et un projet estival avec son collègue et ami Troubs sur les accueillants et migrants de la vallée de la Roya, le fameux dessinateur niçois Edmond Baudoin offre à l’Humanité, son journal de cœur, les planches du livre Gens de Clamecy, qu’il signe avec Mireille Hannon, réalisatrice de docum/taires.

Cette BD est inédite. Chaque jour jusqu’aux élections, l’un des 44 portraits réalisés par Edmond Baudoin d’un(e) habitant(e) de cette ville de la Nièvre, rencontré(e) au marché, dans les cafés, les deux librairies, à la sortie du lycée ou à la médiathèque … La suite ici

Construire la France en commun

Construire la France en commun, La France de l’égalité, contre le racisme et les discriminations .Déclaration de Pierre Laurent, Secrétaire national du Parti Communiste français 21 mars 2017 – Construire la France en commun, La France de l’égalité, contre le racisme et les discriminationsracisme anti-racisme discriminations égalité

Le 21 mars est devenu depuis 1960, en mémoire d’une répression policière sanglante du régime d’apartheid à Sharpeville en Afrique du Sud, la journée internationale de lutte contre la discrimination raciale. Aujourd’hui en France, comme en Europe et dans le monde, cette journée est d’une brûlante actualité.

Face aux discriminations et aux violences racistes,
qui se développent en idées comme en actes, face aux discours qui les banalisent, j’appelle, au nom du PCF, à faire du 21 mars une journée de mobilisation populaire et citoyenne portant notre volonté d’une République solidaire et fraternelle, débarrassée du racisme et des discriminations, et à inscrire ce combat avec une nouvelle ampleur dans la durée. Lire la suite

Pour une République féministe

Adresse aux femmes : Soyons libres et égales …..Manif du 8 mars 2017 : Info pratique

Les droits des femmes sont au cœur du débat public et constituent un enjeu central des échéances électorales en 2017. Dans tous les pays et dans tous les milieux, les femmes expriment une exigence de liberté et d’égalité chaque jour plus large et plus déterminée. convention féministe 2017

Elles veulent être aux commandes de leur vie personnelle et professionnelle,sans que personne ne vienne décider à leur place de leur sexualité, de leur carrière ou de leur temps. Elles veulent mettre un terme aux violences qu’elles subissent, hélas encore trop souvent, dans la rue, en famille, à l’école ou au travail. Lire la suite

Le numérique, une affaire de lutte des classes !

Un spectre hante les élections de 2017 : la révolution numériques et ses conséquences sur le travail et l’emploi. Certains donnent dans le techno-béat en faisant de l’ubérisation et des start-up le remède au chômage, d’autres versent dans le techno-catastrophisme en prédisant la fin du travail et propose un revenu universel.

numérique colloque assemblée débat

…………. Soirée débat mercredi 1er mars à 19h cliquer ici pour s’inscrire …………..

La question des rapports du numérique avec le travail et avec l’emploi, n’est cependant pas abordée sur le fond, alors qu’elle est déjà cruciale dans le quotidien des travailleurs et dans les luttes sociales : uberisation, droit à la déconnexion, notation numérique, transformation digitale des entreprises et des services publics. Lire la suite

La « Sociale » à la Ferme du Buisson

A la Ferme du Buisson : Débat autour de La Sociale avec Jean Bigot, producteur du film, et Bernard Friot, sociologue et économiste
ven 17 fév 2017 à 20h30 – Film + rencontre à l’issue de la projection

Auteur de nombreux documentaires, Gilles Perret nous raconte ici l’histoire de la Sécurité Sociale, d’où elle vient, ce qu’elle est devenue et ce qu’elle pourrait devenir. Une histoire peu ou pas racontée jusqu’à ce jour même si elle nous concerne tous. L’histoire d’une lutte qui n’est jamais finie. « Je voulais faire un film positif. Aujourd’hui on grogne sans cesse, on dit que tout va mal, mais le film montre que quand on se met tous ensemble, on arrive à créer de la solidarité et un rapport de forces », défend le réalisateur.Sécu Ambroize Croizat

Pour animer le débat, la Ferme du Buisson invite le producteur du film Jean Bigot, et le sociologue et économiste Bernard Friot.

L’enjeu, c’est pas seulement notre culture générale. Si nous savons, avec lucidité, comment nous avons remporté les précédentes batailles, nous serons prêts pour d’autres victoires. Et comment continuer à créer du commun, à faire société dans notre monde d’aujourd’hui.

En racontant l’étonnante histoire de la Sécu, La Sociale rend justice à ses héros oubliés, tels que Ambroise Croizat, mais aussi à une utopie toujours en marche, et dont bénéficient 66 millions de Français.

En Bonus, la défense de l’utopie de la « Sociale », dont bénéficie 66 millions de français, par un « youtubeur » !

COP Fiscale : Première grande victoire dans la lutte contre la fraude et l’évasion fiscale

L’Assemblée nationale a adopté, ce matin, à une large majorité, la proposition de résolution des députés communistes et du Front de gauche appelant le Gouvernement français à être à l’initiative d’une «COP de la finance mondiale pour l’harmonisation et la justice fiscale».

C’est une première grande victoire dans la lutte contre la fraude et l’évasion fiscale. Le PCF salue cette initiative et se félicite de cette adoption.

A l’image de la COP environnementale, une COP fiscale permettrait de lutter efficacement contre la fraude et l’évasion fiscales en réunissant autour d’une table tous les acteurs concernés. Alain Bocquet, rapporteur de la proposition à l’Assemblée nationale et Le sénateur Eric Bocquet, rapporteur de la commission d’enquête au Sénat sur l’évasion fiscale sont, à ce sujet, les auteurs du livre « Sans domicile Fisc ».

Le PCF appelle le gouvernement à porter et à défendre cette idée de COP Fiscale aux Nations-Unies comme demandée à l’Assemblée nationale.

L’école doit-elle enseigner la morale ?

Le débat dans l’Humanité avec les contributions de Catherine Kintzler, philosophe, Laurence De Cock, professeure en lycée et Grégory Chambat, enseignant en collège.
Extraits ici la contribution de Catherine Kintzler, philosophe spécialiste de l’esthétique et de la laïcité : La discipline est la condition de l’instruction éducation nationale morale enseignement moral débats

La question de la discipline et de la morale se pose à l’école de manière d’autant plus aiguë que cette dernière est constamment sommée de s’incliner devant les caractéristiques sociales et prétendument identitaires des élèves, alors qu’elle devrait s’efforcer de les suspendre pour instruire. Un prêchi-prêcha surajouté ne peut pas colmater une brèche qui désorganise l’école de l’intérieur en prétendant la régler.

Sans l’expérience individuelle de l’appropriation de connaissances, la morale scolaire se prive de son fondement substantiel. Son enseignement est abstrait, vain ou normalisateur si l’école par ailleurs est divertie de sa mission d’instruction, laquelle fait faire à chacun l’expérience concrète de l’autonomie. Lire la suite

Lutte contre les préjugés

« 71 % des Français se déclarent favorables à une lutte active contre le racisme en France, contre 55 % en 2007 (…), Les Français semblent vouloir dépasser les préjugés, valoriser l’acceptation de l’autre, exprimant certes un besoin de plus de sécurité, mais aussi de plus de fraternité. Cette tendance positive ne peut cependant pas occulter la réalité des chiffres : les actes à caractère raciste recensés par le ministère de l’Intérieur ont fortement augmenté entre 2014 et 2015 : +22,4 %. » Commission nationale consultative des droits de l’homme
Face au repli identitaire, quel engagement citoyen et social ? A lire le débat dans L’Huma : Avec les contributions de Magyd Cherfi Écrivain et chanteur du groupe Zebda; Augustin Grosdoy Membre du collège de la présidence du Mrap; Fabienne Haloui Responsable de l’antiracisme au PCF.